Pourquoi et comment planifier ses repas ?


Il y a encore quelques temps de cela, je considérais que la planification des repas était une chose réservée aux familles, voire aux familles nombreuses. Je n'en voyais pas vraiment l'utilité, puisque le Chéri et moi-même ne sommes que deux bouches à nourrir au quotidien. Et puis, le temps aidant, je me suis rendue compte que l'on gaspillait beaucoup -notamment des fruits et légumes qui finissaient par pourrir-, que mon frigo était aussi plein que celui de mes parents quand nous étions quatre à la maison et que je dépensais des fortunes au supermarché. Il a fallu me résoudre à la conclusion suivante : je ne savais pas faire les courses pour deux. Pas plus que je ne savais cuisiner pour deux. 

Pourquoi planifier ses repas ?

Quand on fait ses courses, c'est un gain de temps et d'argent considérable.Puisque l'on sait exactement ce qu'il nous faut pour la semaine et en quelles quantités, on évite les tentations superflues. J'avais tendance à acheter pas mal de produits à cuisiner vite-fait, au cas-où (type cordons-bleus, carpaccio, raviolis, etc). Qu'on finissait plus par manger parce que la date de péremption approchait que par réelle envie. Au supermarché, les tentations sont partout. Quand on sait exactement ce que l'on mangera dans la semaine, aucun risque de se laisser aller à des choses inutiles. On évite aussi beaucoup de gaspillage. Le prix à la caisse parle de lui-même, je vous assure !

 Durant la semaine, ça évite le fameux stress du « qu'est-ce qu'on mange ce soir ? ». En rentrant du travail, inutile de se triturer les méninges. Il suffit de regarder le menu prévu et de suivre les recettes, sans se poser de questions. 

 C'est un bon moyen de faire participer toute la famille à la vie de la maison. Lorsque c'est toujours la même personne qui cuisine, les autres ne se sentent pas vraiment concernés. Là, au moment d'établir le menu, chacun peut donner son avis, dire ce qu'il aimerait manger, etc. Et il y a de plus grandes chances pour qu'ils aient envie, par la suite, de vous aider à faire la cuisine !

 En ce qui me concerne, l'un des grands avantages aura été de pouvoir manger plus sainement, et de tenter de nouvelles choses en cuisine. Souvent, notre frigo et nos placards sont remplis des mêmes aliments avec lesquels on finit par cuisiner les mêmes plats. Préparer un menu, c'est aussi prendre le temps de chercher de nouvelles recettes, innovantes, originales, et de se lancer ! La préparation évite de piocher dans la solution de facilité. 

Comment planifier ses repas ? 

L'idée, ce n'est pas d'absolument manger tous les soirs de la semaine des plats hors du commun ou compliqués à réaliser, bien au contraire ! 

Pour ma part, je m'occupe de ça le dimanche, généralement, au calme. Une fois par semaine, en somme, et la confection des menus me prend au maximum un quart d'heure. Parfois, quand je suis motivée ou que j'ai peur de manquer de temps, je prépare deux semaines d'un coup. 


Désolée pour la mauvaise qualité mais c'est, en gros, ce à quoi ressemble mon menu. Je le fais sous excel, et j'ai choisi une présentation assez simple pour que la planification ne soit pas prise de tête. D'abord, je fais un rapide inventaire de ce que j'ai déjà dans le frigo. Ensuite, je me pose avec mon ordi, et tous mes livres de cuisine ! J'en possède pas mal, surtout ceux proposant des recettes légères, saines, etc. Et je feuillette, jusqu'à ce que mon tableau entier soit rempli. Je fais au gré de mes envies du moment, de la saison, etc. Je cherche aussi beaucoup sur les blogs cuisine, qui proposent des recettes fabuleuses. 

Sur le menu ci-dessus, le samedi soir et le dimanche midi sont vides. Parce que je sais qu'il y a de grandes chances pour qu'on ne soit pas à la maison un samedi soir et qu'en se levant à 11h le dimanche, on décide de petit-déjeuner au lieu de déjeuner. Le mercredi, je rentre très tard, aussi le plat choisi ce soir-là se prépare très rapidement. Généralement, je n'aime pas planifier plus d'une semaine à l'avance parce que je me base sur mon emploi du temps. J'arrive à savoir globalement quels soirs j'aurais plus de temps, plus d'envie, moins de fatigue, etc. Et je fais en fonction de ça. 

Pour chaque recette, je note le site internet ou le livre de cuisine dans lequel elle se trouve, ainsi que la page correspondante. Un deuxième feuillet excel comporte la liste de course. Chaque fois que je remplis une case, je remplis la liste en parallèle. Il ne me reste ensuite plus qu'à l'imprimer, une fois le menu achevé. 

Piocher dans les livres ou sur internet n'est bien sûr pas primordial. Le menu de la semaine peut très bien ne comporter que des plats que vous connaissez parfaitement. L'idée étant seulement de se faire une idée générale, pour savoir quoi acheter et combien de temps la préparation prendra. Il m'arrive d'ailleurs souvent de switcher deux jours du menu, parce que mon envie sur le moment diffère de ce que j'avais prévu. Il s'agit plus de tracer les grandes lignes que de s'imposer quelque chose. 

Et vous, planifiez-vous vos menus ?

2 commentaires

  1. Moi je suis face au problème d'être seule (que ce soit quand j'étais étudiante ou encore maintenant même si je suis revenue chez ma mère, je fais ma popote perso) et dur dur de se confronter à un chou fleur par exemple toute seule.
    Alors j'achète quelques trucs, et je fais des variations tout autour jusqu'à ce que je termine les choses et puis je retourne faire les courses en prenant d'autres choses et zou on repart sur des nouvelles variations autour à chaque fois des mêmes choses. Ca oblige à voir plus loin que le bout de son nez, a oser des combinaisons qui s'avèrent incroyables, à booster sa créativité et je peux assurer que je ne mange jamais deux fois la même chose.
    En fait j'adore la cuisine freestyle aussi, comme hier par exemple, ma mère et ma soeur n'étant pas très cuisine, et ayant des tendances à laisser pourrir les choses dans le frigo tout en en rachetant des nouvelles sur lesquelles elles succombent en ne préparant pas leurs courses (ralala une liste ce n'est pas si compliqué quand même -_-) , ben j'ai ouvert le frigo, j'ai bien checké ce qu'elles avaient et dont la mort était proche, et boum au final un super one pot pasta à la méditerranéenne à la sauce Captain. Bon j'ai pas goûté car c'est de la bouffe qui me fait peur (c'est ça le plus rigolo, c'est que je cuisine vraiment au feeling sans goûter) mais elles étaient ravies, et moi bien contente de voir ces aliments sauvés!
    Mais la planification en famille je trouve ça chouette, surtout quand on bosse, effectivement ça évite de devoir se casser la tête et effectivement point de vue des courses ça réduit le coup de manière imparable!
    Ah si ma mère pouvait s'en rendre compte se serait merveilleux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce plaisant passage par ici !
      Pour ma part, j'achète (à ma grande honte) la plupart de mes légumes surgelés. Pas préparés, sans additifs ni rien, hein, mais surgelés. Ca évite qu'ils périment, de perdre trop de temps à les préparer et surtout j'ai toujours un peu de tout à la maison. Mais j'admets que je ne prenais pas vraiment la peine de cuisiner quand je vivais encore chez mes parents, ou bien des choses vraiment pas très originales.
      Chapeau à toi et courage !

      Supprimer